Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de Sarlat

Shanghaï, suite...et fin

16 Octobre 2017, 16:52pm

Publié par Gilles RAY

Shanghaï et la Chine s'éveillent en mouvements, QI-Qong ou Taï-Chi. Là où les occidentaux n'ont vu qu'une gymnastique, demeure l'essentiel de la civilisation chinoise. 

L'essentiel est là, sous nos yeux. Une marche vers l'intériorité, incessante, presque indécente dans ce monde sans cesse en mouvement. Sur les places, les trottoirs, dans les parc et partout où c'est possible, se répètent chaque jour les mêmes chorégraphies. Le Taï-Chi, c'est du QI-Qong en mouvement. Le QI-Qong, c'est le travail sur le Qi. 
Le Qi est invisible, toujours et partout en mouvement. Il devient palpable en regardant ceux qui se coulent dans ces mouvements millénaires.
Nés de l'observation de la nature, on y retrouve nuages, pluie, vent, soleil, lune, mais aussi terre, métal, eau, arbres et feu, avec des singes, des grues, des tigres , des cerfs et des ours. Ceux là n'ont point besoin de chercher qui ils sont. Ils sont, simplement. Leurs mouvements sont parfaits, ils ne pensent pas. Qi-Qong et Taï-Chi procèdent de cette essence, nous rattachent à la source, à l'articulation entre la forme et le sans forme.

On parle là de la femelle mystérieuse
La Femelle Mystérieuse a une Ouverture
D'où sortent le Ciel et la Terre
L'imperceptible filet file indéfiniment
On y puise sans jamais s'épuiser
                                                      Lao-Tseu

C'est la toile de fond du Théâtre de la Vie.

 

Commenter cet article