Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de Sarlat

Moxas chez soi...

27 Août 2017, 17:45pm

Publié par Gilles RAY

Les Moxas sont des rouleaux d'armoise dont on se sert en médecine chinoise traditionnelle. Ils furent utilisés en France au XIXème siècle de façon assez fréquente.

http://ducotedesarlat.over-blog.com/les-activites.html

Dans le Père Goriot, Balzac mentionne les moxas comme un des traitements prescrits à Goriot à la suite de sa crise d'apoplexie.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Moxibustion.
Comme on peut le lire, plusieurs auteurs français du XIXème en ont fait mention. Cette vogue venait des travaux d'un voyageur et diplomate allemand, Englebert Kaempfer, qui publia une histoire du Japon après avoir vécu deux ans dans ce pays. On lui doit l'introduction de l'acupuncture en Europe en 1712. Moxas est un mot japonais. 

La moxibustion est inséparable de l'acupuncture. Le terme chinois, Tchen-Kieou, signifie littéralement aiguille-feu. Par l'intermédiaire du moxa, le feu, la chaleur est amenée sur les points d'acupuncture. A certaines époques, notamment entre les règnes de l'empereur Si Huang Di (274 avant JC) et la dynastie des Song (960-1279), certains médecins ont plus utilisé les moxas que les aiguilles. Ils considéraient que l'apport de chaleur était plus efficace. 
​​​​​​​Les boulettes d'armoise séchées étaient posées sur les points et brûlaient entièrement en laissant une marque sur la peau. Les patients pouvaient ensuite continuer le traitement chez eux en respectant précisément la localisation des points. La pratique est toujours vivace. Je me souviens d'un monsieur assez âgé, sur la grande avenue piétonne devant le stade Olympique de Shanghai, qui portait des traces de brûlures sur les jambes à l'emplacement d'un point, le 36 E (Zu San Li), considéré comme efficace pour guérir les 100 maladies. 

​​​​​​​Aujourd'hui, les moxas s'utilisent toujours en complément d'un traitement par acupuncture si  votre thérapeute l'indique et en auto-médication (auto-responsabilité), chez soi, pour améliorer les maux de A (aérophagie) à V (vomissements), en passant par les rhumatismes, les douleurs chroniques, les coups de mou et toutes les misères qui s'abattent sur le pauvre monde!

http://ducotedesarlat.over-blog.com/les-activites.html

 

 

Commenter cet article